La psychologie des couleurs

La psychologie des couleurs

La psychologie des couleurs est une notion de base très importante que j’ai appris lors de ma formation de graphisme. C’est la base de n’importe quel design et un segment essentiel dans ce qu’on appelle la communication visuelle.

Les couleurs nous influencent de façon subconsciente. Elles suscitent des émotions et au niveau du design graphique, c’est hyper intéressant à exploiter. C’est ce qui permet de créer une image de marque qui va parler davantage à votre clientèle.

Concrètement, les couleurs vont véhiculer un message particulier et selon l’effet recherché, il faut bien choisir celles qu’on va utiliser pour notre marque dans tous nos outils de communication. Que ce soit pour notre logo, notre site web, nos outils promotionnels, notre papeterie, alouette! Chaque fois que nous aurons à produire un outil pour l’imprimé ou pour le web afin de représenter notre entreprise, les couleurs joueront un rôle clé.

Les couleurs dans l’image de marque

Si l’on commence par établir son image de marque lors de la création de notre entreprise (ce que je vous recommande fortement, c’est une étape fondamentale!), c’est là qu’on va choisir les couleurs qui constitueront notre identité corporative. Mais comment les choisir?

Je vais aujourd’hui faire un survol des différentes couleurs et de leur signification, dans le but de vous aider à mieux comprendre pourquoi vous devriez privilégier certaines couleurs plutôt que d’autres dans votre branding.

couleur jaune

La couleur jaune

Le jaune est la couleur de l’optimisme et de la créativité. Elle est aussi beaucoup utilisée dans des domaines reliés aux enfants, car c’est la couleur de la joie et du dynamisme.

Le jaune est utilisé pour des entreprises de divertissement, de plaisir ou qui offrent des services ou des produits économiques, car le jaune peut aussi signifier quelque chose d’abordable.

Quelques exemples : McDonald’s qui offre des produits à faible coût et qui est une entreprise familiale, Snapchat qui est une application de divertissement ludique, Canon qui vend des produits de divertissement (appareils photo), l’étoile de Walmart qui illustre les produits à bas prix.

couleur rouge

Le rouge

Le rouge est la couleur de la passion, de l’énergie, c’est une couleur qui pousse à l’action et qui suscite la plus forte réaction, en nous donnant un sentiment d’urgence. Cette couleur va avoir un impact très marqué, puisqu’elle attire automatiquement l’œil.

Le rouge se prête donc bien aux entreprises qui veulent susciter une action immédiate chez leur clients ou leur envoyer une image passionnée.

Quelques exemples : Coca Cola et Red Bull, qui offre des boissons qui contiennent du sucre et de la caféine (stimulants), Marvel avec ses films d’action, Toyota, Acura et Honda qui possèdent une version de leur logo en rouge, puisque les voitures sont associées à la vitesse.

couleur orange

La couleur orange

L’orange est une couleur associée au plaisir et au dynamisme, la bonne humeur et la créativité, avec un côté plus extravagant que le rouge ou le jaune. Elle est donc utilisée par des entreprises qui souhaitent montrer un côté jeune, dynamique, en mouvement. Elle est aussi parfaite pour vendre des produits destinés au plaisir et à la consommation rapide.

Quelques exemples : Fanta qui offre des boissons sucrées, Nickelodeon qui diffuse des émissions pour les plus jeunes, Gatorade qui vend des boissons qui donnent de l’énergie, KTM qui fabrique des motocross pour les amateurs de sports extrêmes.

 Le rose

La couleur rose représente la douceur, la féminité, la tendresse et le romantisme. Elle possède un côté féérique et délicat et est souvent associée à l’enfance et à l’innocence. Les entreprises qui offrent des produits pour bébés l’utilisent donc souvent pour cette raison.

Elle est aussi associée aux sucreries et c’est pourquoi on la retrouve souvent dans les entreprises de pâtisserie, de bonbons ou de petites douceurs.

Elle est aussi associée aux entreprises qui offre des soins, comme l’esthétisme, la coiffure, ou la massothérapie.

Quelques exemples : Barbie qui vend des jouets pour enfants, Cosmopolitan qui publie un magazine destiné aux femmes sur la mode, Victoria’s Secret qui vend de la lingerie féminine.

couleur mauve

 Le mauve

Le mauve ou le violet est une couleur associée aussi bien à la spiritualité qu’à la sexualité. Elle évoque la créativité, la magie et le mystère, et peut donc être utilisée dans différents contextes selon l’image que l’on souhaite véhiculer. On peut aussi la percevoir comme une couleur luxueuse, cela parce qu’à une certaine époque, elle était très coûteuse à produire et était réservée à la noblesse. Si votre entreprise vend quelque chose d’un peu différent ou pour des gens qui recherchent à avoir une bonne image d’eux-mêmes, ça pourrait aussi être une couleur à privilégier.

Quelques exemples : Cadbury qui offre des produits pour ceux qui veulent s’offrir une petite douceur, Twitch qui est une plateforme de streaming de jeux vidéo qui est un service original, Yahoo qui est un moteur de recherche et un site de nouvelles où le mauve évoque la curiosité.

couleur bleu

 Le bleu

Le bleu est une couleur appréciée de tous, c’est d’ailleurs la couleur préférée au monde. Cela s’explique parce qu’elle inspire le calme, la détente, la confiance, et qu’elle facilite la communication et communique la paix, la sérénité et l’honnêteté.

Donc si votre entreprise œuvre dans les services de communications, de service aux personnes, de bien-être, le bleu est tout indiqué. Elle est aussi appropriée si vous cherchez à inspirer la confiance, par exemple pour des entreprises dans la finance, l’informatique ou la santé. Elle rappelle aussi l’eau, bien entendu.

Quelques exemples : Facebook qui est un réseau social où la communication est à la base des interactions, Visa qui souhaite inspirer la confiance, UQÀM qui offre de l’éducation et donc la diffusion d’informations (communication).

couleur verte vert

Le vert 

Le vert est une couleur apaisante, qui inspire l’espoir, la confiance, la vie, la prospérité. Elle fait penser à la nature, l’argent et la tranquillité. Elle est souvent associée à des entreprises près de la nature, comme dans les domaines horticoles, environnemental, alimentation végétale et autres, mais aussi dans les finances. 

Quelques exemples : Desjardins qui inspire la prospérité et la confiance, Le géant vert qui offre des légumes, Tropicana qui fait du jus à partir de vraies oranges.

couleur brun

Le brun

Le brun est une couleur qui rappelle la terre, symbolise la nature, et qui inspire la robustesse et la fiabilité. Elle peut donc être utilisée par des entreprises d’aménagement paysager ou de menuiserie. Elle est aussi utilisée en alimentation, par exemple pour la boulangerie ou la pâtisserie, car elle rappelle à la fois la farine, mais aussi le chocolat (miam!). C’est également une couleur réconfortante, qui inspire le confort et l’authenticité.

Quelques exemples : UPS qui souhaite inspirer la fiabilité, Hershey dont les produits sont chocolatés, L’Amour du Pain qui offre des produits de la boulangerie.

couleur noir

Le noir

Le noir est une couleur très versatile, car bien qu’elle possède un côté sombre en évoquant la mort, le deuil et la noirceur, elle évoque aussi le luxe, la sophistication, le succès, le conservatisme et la sobriété.

Choisir le noir veut aussi dire que votre marque s’impose avec une grande confiance, comme n’ayant pas besoin de s’appuyer sur d’autres couleurs pour véhiculer son message. C’est souvent le cas de marques avec un historique très connu.

Quelques exemples : Chanel qui offre des produits de luxe, plusieurs marques de voiture comme Mercedes, Sony qui fabrique des produits électroniques.

branding couleurs de l'arc-en-ciel

L’image de marque va bien au-delà des couleurs de base

Je pense que ça vous donne une bonne idée de la signification des principales couleurs. Par contre, il faut savoir que ce n’est pas le seul critère dans la création d’un logo, car bien sûr, les différents tons auront une connotation différente, tout comme la combinaison de plusieurs couleurs. La police d’écriture jouera également un grand rôle, tout comme la psychologie derrière les formes utilisées. J’aborderai d’ailleurs ces aspects dans de futurs articles!

Aussi, les significations que j’ai ressorti dans cet article sont un aperçu de ce que ces couleurs peuvent signifier et avoir comme impact. On pourrait leur associer de nombreuses autres significations.

La psychologie des couleurs est étudiée depuis très longtemps et elle l’est encore de façon continue! Pour ne pas vous faire tout un livre sur le sujet, je me suis limitée aux significations de base, mais on pourrait aller beaucoup plus loin que cela.

J’espère que ça vous donne tout de même une meilleure idée derrière les choix de couleurs pour votre entreprise!

Avez-vous des exemples de logos bien connus ou alors de marques québécoises arborant ces couleurs?

Projet Client : Les Potagers d’Émile

Projet Client : Les Potagers d’Émile

À l’automne, j’ai eu la chance de travailler pour un client dont la mission d’entreprise collait parfaitement avec mes valeurs personnelles. Si vous me suivez un peu sur mon compte Instagram personnel, vous savez à quel point l’environnement est important pour moi.

C’est pourquoi quand Guillaume m’a parlé de sa vision par rapport à l’agriculture en générale et, plus particulièrement, de l’agriculture urbaine, j’ai sauté à pieds joints dans l’élaboration de son image de marque.

S’il y a une chose que je trouve gratifiant dans mon travail, c’est bien de pouvoir aider à mettre au monde l’identité d’entreprises qui contribuent à changer le monde. Mettre mes connaissances et mes compétences de graphiste au service de projets d’entreprise comme celui-là, c’est la plus belle paie.

Quel services offre-t-il?

Les Potagers d’Émile offre un service d’aménagement de potagers en milieu urbain, pour les particuliers et pour les entreprises. Il fait également de l’implantation de plantes vertes dans les milieux de travail. Pour ces deux branches de services, il fait aussi l’entretien des jardins et des plantes.

Les valeurs de l’entreprise

Avoir un potager dans sa cour, c’est avant tout s’offrir la souveraineté alimentaire. En moyenne, avoir un potager chez soi peut nous faire sauver 7000$ par année en fruits et légumes. Ce montant peut varier en fonction de la taille de votre potager, de l’entretien de celui-ci et des variétés que vous choisirez de produire, ainsi que du nombre de personnes dans votre ménage.

En plus, rien de plus local! C’est extrêmement bénéfique pour l’environnement en contribuant à réduire de façon considérable votre empreinte écologique. Aucun transport n’est nécessaire, les aliments vont directement de la cour à votre assiette!

Si vous n’avez pas le pouce vert, Guillaume peut vous aider et entretenir le potager. Vous pourrez donc profiter de fruits et légumes frais durant toute la saison, même si vous n’avez pas toutes les connaissances pour le faire. C’est aussi une merveilleuse alternative si vous n’avez pas le temps nécessaire, mais que vous voulez quand même bien manger!

Le mandat

Il me fallait créer une image de marque et un logo pour représenter ces services, mais aussi refléter les valeurs de souveraineté alimentaire, d’agroécologie et de diminution de l’empreinte environnementale véhiculées dans l’entreprise.

J’ai donc créé une image et un logo authentiques, qui reflète bien sa mission. J’ai aussi créé les cartes d’affaires et nous avons choisi un carton recyclé pour l’impression.

création et impression de cartes d'affaires

Avoir un potager dans sa cour, bon pour soi et pour la planète

J’en profite pour vous transmettre un message à travers tout ça. La souveraineté alimentaire, expression que j’ai employée dans cet article, c’est le fait de pouvoir se nourrir soi-même. Je considère que chaque citoyen devrait avoir accès à produire ses aliments dans son jardin, sans engrais chimiques ni pesticides.

L’agroécologie est un concept assez large, mais je l’expliquerais en disant que c’est une façon de concevoir des systèmes de production alimentaire en symbiose avec les écosystèmes. Ce sont diverses pratiques qui visent à diminuer les pressions sur l’environnement. L’agriculture urbaine peut facilement être une forme d’agroécologie, puisque l’on n’utilise pas de machinerie ni de produits chimiques pour produire les aliments.

Avoir un potager dans sa cour, c’est garantir à soi et à ses proches des fruits et des légumes de qualité supérieure, non traités chimiquement, et qui n’engendrent aucun impact sur l’environnement.

J’espère que cet article vous aura à la fois démontré comment le design peut être appliqué dans la création d’une entreprise avec la création d’image de marque, de logo et de cartes d’affaires pour bien démarrer. Mais aussi, comment les entreprises d’ici peuvent contribuer à faire une différence dans la vie des gens et sur l’environnement!

Pour en savoir plus sur l’entreprise Les Potagers d’Émile :

https://www.facebook.com/lespotagersdemile

Déléguer la rédaction de son blogue en 5 points

Déléguer la rédaction de son blogue en 5 points

Avoir un blogue sur votre site web est optionnel, mais si vous avez lu mon article sur le rôle du blogue au niveau du référencement, vous savez à quel point il aura un impact majeur sur le référencement organique de votre site.

Non seulement le blogue va aider votre site à se positionner dans les premiers résultats de recherche, mais il aidera aussi à positionner votre entreprise comme experte dans votre domaine aux yeux de vos clients actuels et potentiels. C’est un moyen très efficace de gagner la confiance de vos lecteurs et augmenter vos ventes!

Par contre, ce n’est pas tout le monde qui est à l’aise avec la rédaction. Comme on dit, chacun ses forces et ses intérêts! Déléguer la rédaction de ses articles de blogue est quelque chose qui se fait facilement. Comme déléguer sa comptabilité ou avoir recours aux services d’une adjointe administrative.

Pourquoi déléguer

Il peut y avoir plusieurs bonnes raisons de déléguer la rédaction de ses articles de blogue.

La principale raison est pour avoir des articles de grande qualité. En ayant recours aux services d’un professionnel, cela vous permet d’obtenir des articles bien structurés, bien écrits et qui contiendront les bonnes techniques SEO.

Déléguer est aussi une façon de gagner beaucoup de temps. La création de contenu est une tâche prenante, surtout lorsque ce n’est pas notre force. La recherche, la planification, la rédaction elle-même, la révision et la correction sont autant d’étapes nécessaires dans la création d’un article, qui prennent un temps considérable. Vous pourriez mettre ce temps précieux sur d’autres tâches comme la croissance de votre entreprise, la vente ou la production, par exemple.

Choisir son rédacteur ou sa rédactrice

Si vous êtes prêt à déléguer la rédaction de vos articles de blogue, vous aurez à choisir la personne idéale pour le faire. Comment la choisir?

Tout d’abord, la plupart des rédacteurs auront une section portfolio sur leur site web. Cela peut donc vous donner une idée de la qualité de leur travail, tant au niveau de la langue que de la structure.

Un bon rédacteur va structurer l’article de façon à le rendre facilement lisible. Aussi, la langue française sera impeccable et l’ensemble du texte sera cohérent.

Je vous conseille donc de regarder les travaux du rédacteur ou de la rédactrice pour vous aider à déterminer s’il ou elle écrit bien. Vous pouvez aussi lui faire écrire un seul article pour commencer, pour tester ses compétences et voir s’il ou elle est à l’aise de parler de sujets liés à votre entreprise.

Établir la stratégie

La stratégie du blogue dans son ensemble est un aspect qui se doit d’être bien défini avant de débuter la rédaction du premier article. Vous devez avoir un but derrière celui-ci.

Le blogue peut servir à vanter les mérites de vos produits, vous positionner comme expert dans votre domaine, mousser certains de vos services, aider ou informer vos clients, etc. Bien entendu, vous pouvez avoir plus d’un objectif, mais ils doivent être clairs et chaque article que vous publierez devra servir vos objectifs établis.

Si vous n’êtes pas trop sûrs de comment vous y prendre, certains rédacteurs-trices se spécialisent également dans l’élaboration de stratégie. Ça peut donc être un autre point à considérer lors de votre choix de rédacteur-trice!

Carte blanche ou lignes directrices?

Tout dépend de votre facilité à établir la stratégie et un plan d’article. Cela dépendra aussi de votre rédacteur.

Si vous établissez d’avance votre stratégie, vous pouvez soumettre les sujets d’articles au rédacteur-trice. Vous pouvez lui laisser carte blanche pour la rédaction de l’article (en lui soumettant tout de même un brief), ou alors lui écrire les lignes directrices pour les aspects du sujet dont vous voulez qu’il traite.

Si le rédacteur vous offre le service d’élaboration de la stratégie, il sera plus apte à définir lui-même les sujets et les lignes directrices pour chaque article. Si vous choisissez d’avoir recours à ce service, assurez-vous que la personne soit ouverte à vous soumettre son brief avant de commencer la rédaction.

Le brief

Si vous choisissez vous-même les sujets des articles et établissez les grandes lignes, cela peut se faire sous la forme d’un ‘’brief’’, que l’on pourrait aussi traduire par résumé du mandat. Ça consiste donc à donner une brève explication de l’article que vous attendez de la part du rédacteur-trice. Vous pourrez lui donner le titre, un résumé de la direction que vous souhaitez qu’il prenne ou de l’angle sous lequel aborder le sujet. Si vous le voulez, vous pouvez aussi lui donner l’idée générale pour chaque paragraphe.

Si l’élaboration de la stratégie n’est pas votre fort ou si l’article de requiert pas que vous fassiez un brief détaillé, le rédacteur-trice usera de ses compétences pour rédiger un article avec une structure solidement construite. Il pourrait aussi vous donner lui-même le brief de l’article pour obtenir votre approbation avant de débuter la rédaction.

Donc, tout dépend des compétences du rédacteur-trice et de votre aisance à établir une stratégie de blogue. Cela peut aussi dépendre du sujet de l’article.

Simplifions le tout avec quelques exemples.

Premier exemple, si vous souhaitez promouvoir un service touristique, vous pourriez demander au blogueur de venir vivre une expérience de voyage et ensuite de la raconter sous forme d’article.

Vous pourriez donc lui donner un brief dans lequel vous lui spécifieriez les endroits que vous voulez qu’il visite, les services que vous voulez qu’il expérimente, etc. Donc, vous déterminez à l’avance les aspects du sujet dont vous voulez qu’il traite.

Ou alors, vous lui donnerez carte blanche et il établira lui-même son horaire et ses expériences touristiques, puis écrira un bon article sur ce qu’il a vécu.

Deuxième exemple, vous souhaitez que le rédacteur explique à vos clients comment se servir de votre application mobile. Vous lui donnerez donc un brief dans lequel vous lui spécifierez que vous souhaitez qu’il prenne des captures d’écran des procédures et qu’il divise la marche à suivre par étapes. Cela ne requiert pas un résumé de la tâche très détaillé.

Troisième exemple, pour lequel vous n’auriez pas besoin de rédiger un brief. Imaginons que le rédacteur ait fait une session de brainstorm avec vous pour vous aider à établir votre stratégie.

Il a donc déterminé avec vous les objectifs généraux qui sont pertinents pour votre blogue, ainsi que les catégories d’articles, les sujets et l’angle que vous souhaitez prendre pour les aborder. Il pourrait alors vous soumettre des sujets d’articles, en précisant au besoin quels objectifs il a en tête avec ces sujets, puis procéder à la rédaction en établissant lui-même le plan des articles.

J’espère donc que cet article aura démystifié un peu comment travailler avec un rédacteur ou une rédactrice afin de lui déléguer la rédaction de vos articles. Si vous aimeriez que j’approfondisse un peu plus certains points, n’hésitez pas à rédiger un commentaire, ou alors écrivez-moi !

5 idées thématiques pour vos articles de blogue

5 idées thématiques pour vos articles de blogue

Maintenant que vous en savez un peu plus sur comment gérer le blogue pour le site web de votre entreprise, je vais vous aider un peu pour la suite. C’est bien beau de savoir pourquoi c’est important et à quelle fréquence publier, mais ça serait l’fun d’avoir quelques idées, non?

Voici quelques propositions pour vous aider dans votre remue-méninges!

Projet client : La Savonnerie Angélique

Projet client : La Savonnerie Angélique

Vers la fin décembre 2019, Manon m’a contactée après que l’un de mes clients m’ait référée à elle. Au premier appel, nous avons tout de suite eu une belle entente et j’ai senti que ce mandat auprès de Manon serait très agréable. En effet, la communication a été facile et plaisante du début à la fin! Nous sommes d’ailleurs toujours en contact pour ses autres besoins ponctuels, dont je vous parlerai un peu aussi. Mais d’abord, je souhaite vous présenter le projet initial pour lequel Manon a fait appel à mes services. Vous allez voir, on avait un grand projet devant nous!

Le point de départ

Tout d’abord, il faut savoir que Manon était déjà en affaires depuis plusieurs années. Elle a toujours été entrepreneure, vous pouvez d’ailleurs lire son histoire sur son site web si vous êtes curieux!

Jusqu’à l’an passé, son entreprise s’appelait la Savonnerie Le Temps d’une Pause. Sa marque était essentiellement dédiée aux produits de beauté, avec une clientèle typiquement féminine. Son logo était donc composé de fioritures assez proéminentes, avec une écriture cursive assez prononcée qui rendait la lecture difficile. Le logo en lui-même était donc à retravailler. Le site web était entièrement dans les teintes de rose, avec des images de dentelle, de fleurs et de bois.

Nous aurions pu améliorer le logo et le design du site, mais Manon ne s’identifiait plus à l’identité de cette entreprise. Elle souhaitait plutôt changer de cap et créer une nouvelle identité qui serait plus en harmonie avec sa mission personnelle et avec ses activités plus spirituelles.

Réorientation de l’entreprise

C’est donc sous un nouveau nom qu’elle a décidé de continuer à offrir ses produits et services, la Savonnerie Angélique. Alors vous vous en doutiez bien, nous avions pas mal de choses à faire! On recommençait du début afin de créer une toute nouvelle identité.

La phase de brainstorm

J’ai donc commencé par discuter avec elle de sa nouvelle mission et la direction qu’elle souhaitait prendre. Nous avons étudié les visuels que nous pourrions créer, ainsi que les couleurs qui seraient appropriées. J’aime beaucoup cette phase qui me permet d’apprendre à connaître le client et son entreprise, cette étape où tout est possible et où on peut brainstormer sur toutes les possibilités!

Logo et charte graphique

Donc ensuite, j’ai pu créer un nouveau logo afin d’illustrer l’union entre ses produits naturels et ses activités spirituelles. J’ai soigneusement choisi une police d’écriture qui serait cursive afin d’aller chercher le côté spirituel, angélique et doux de l’entreprise, tout en demeurant parfaitement lisible. Il fallait aussi choisir une icône qui représenterait aussi bien tous ces aspects.

conception d'étiquettes de produits de beauté

Création du logo de la Savonnerie Angélique

Avec le logo, j’ai également créé la charte graphique. Sur celle-ci se retrouvent donc tous les éléments graphiques nécessaires à l’élaboration de tous les visuels qui seront produits pour l’entreprise. C’est d’ailleurs en se basant sur cette charte que Manon pourra continuer de créer les étiquettes de ses produits, mais en utilisant les nouvelles couleurs, motifs et polices d’écriture.

Après l’image de marque, le site web!

Après que l’identité et l’image de marque de la nouvelle entreprise aient été élaborés, nous pouvions nous attaquer au site web! Il y avait énormément de travail à faire, puisque le site n’avait pas été monté tout à fait de la bonne façon. Créé avec wordpress, il y avait énormément de fichiers inutiles sur le site et beaucoup d’erreurs qu’il a fallu arranger.

Aussi, auparavant, la boutique en ligne était montée de telle façon qu’il y avait non pas une, mais 3 pages, donc 3 boutiques différentes! Il a fallu faire une grosse réorganisation à ce niveau-là aussi.

À la fin du processus, nous avions donc un beau site bien nettoyé et fonctionnel, plus facile à naviguer, avec un nouveau design qui s’agence à la nouvelle image de marque.

J’ai aussi écrit de nouveaux textes et retravaillé les textes existants sur l’ancien site.

Quelques services complémentaires

C’était donc le mandat initial. Par la suite, j’ai pu créer d’autres outils pour la Savonnerie Angélique, comme un nouveau modèle de factures, une bannière pour la page Facebook et une entête de lettre.

Ça donc été un projet super le fun (si vous ne le saviez pas encore, j’adore le branding!!) avec une cliente vraiment agréable avec qui travailler, et en plus pour un projet vraiment intéressant! J’ai beaucoup aimé créer ce type de visuels!

Ce que j’ai aimé de ce mandat aussi c’est que c’était assez diversifié dans les tâches et nous avons couvert pas mal tous les aspects de l’identité visuelle d’une entreprise donc ça, ça m’a beaucoup plu!

Merci encore Manon de m’avoir choisie et de m’avoir fait confiance, et je suis extrêmement heureuse du résultat!

Pour voir le site web : www.savonnerieangelique.com

Vous pouvez aussi la suivre sur sa page Facebook La Savonnerie Angélique : https://www.facebook.com/messagereangelique

Les 10 erreurs à ne pas faire pour respecter votre branding

Les 10 erreurs à ne pas faire pour respecter votre branding

Les erreurs en matière de branding sont fréquentes. À moins de travailler avec un ou une graphiste pour créer votre branding (image de marque), il est possible que vous commettiez quelques faux pas.

Voici donc une liste (non-exhaustive) des erreurs que j’observe le plus souvent.

1. Ne pas avoir de logo

C’est certain que le logo est essentiel. Une entreprise qui n’a pas de logo n’a pas d’identité. Certains utilisent une photo ou encore une icône pour représenter leur entreprise, mais ça  ne devrait pas servir de logo. Mon conseil : faites appel aux services d’un graphiste.

2. Ne pas afficher son logo sur toutes ses plateformes

Votre logo devrait être affiché partout; sur vos cartes d’affaires, sur votre site web, mais aussi sur vos réseaux sociaux. Ce devrait être la première chose que l’on voit en entrant sur votre site web, et aussi la photo de profil utilisée pour tous vos réseaux sociaux.

3. Ne pas avoir de charte graphique

La charte graphique, c’est l’identité de votre entreprise. C’est dans celle-ci que se retrouvent toutes les informations graphiques reliées à votre marque, c’est l’image de marque en tant que telle. Sur celle-ci se retrouvent vos palettes de couleurs, votre style photographique, vos polices d’écriture, etc. Vous devriez vous baser sur votre charte pour créer absolument tous les visuels pour votre entreprise (carte d’affaires et papeterie, site web, publications pour vos réseaux sociaux, affiches et matériel promotionnel, étiquettes de produits, etc).

4. Ne pas utiliser une palette de couleurs définie

Si vous avez en main votre charte graphique, vous avez donc une palette de couleurs propre à votre entreprise. Pour garder une constance au niveau de vos visuels, il est primordial de vous fier à celle-ci. Cela va de soi pour tous vos visuels, comme les quelques exemples que j’ai nommé au point précédent.

5. Utiliser des motifs et textures disparates

Encore une fois, sur votre charte graphique, vous aurez des motifs et textures spécialement choisis pour représenter l’essence de votre entreprise. Si vous utilisez du carreauté alors que dans votre charte, vos motifs sont des pois et des lignes, ça ne fonctionne pas. Il faut que ce soit toujours les mêmes motifs et textures pour que votre identité visuelle reste constante.

6. Avoir une papeterie qui ne s’agence pas

Vos cartes d’affaires, vos cartons promotionnels, vos entêtes de lettres et enveloppes, vos factures et tout ce qui touche à votre papeterie devrait avoir été créé spécialement pour votre entreprise à partir de votre charte graphique.

7. Avoir un site web qui ne respecte pas votre charte graphique

Si vous avez un site web qui ne respecte pas votre branding, cela risque de confondre vos clients. Pourquoi est-ce que votre logo et vos cartes d’affaires sont hyper féminines et dans les tons de rose, alors que votre site web est dans les tons de bleu? Encore une fois, tout devrait être bien agencé et respecter tous les éléments de votre charte graphique.

8. Utiliser seulement les banques d’images

Cela peut être pratique d’avoir recours aux banques d’images à l’occasion et pour certains usages, mais des photos prises par vous ou par un photographe auront un bien meilleur impact. Assurez-vous que vos photos représentent vraiment votre entreprise, vous, vos clients, et non des personnes génériques ou des lieux inconnus.

Bien sûr, je ne dis pas de ne jamais y avoir recours, mais le plus possible, utilisez vos propres photos et n’hésitez pas à avoir recours aux services d’un photographe professionnel pour prendre des photos de vous et de votre entreprise, et de vos produits si vous en avez. Vous pourrez vous servir de ces photos pour créer vos publications et votre matériel promotionnel, ainsi que pour mettre sur votre site web.

9. Utiliser des polices d’écriture différentes à chaque fois

Dans votre charte graphique, vous retrouverez aussi des polices d’écriture spécifiques à votre entreprise. Vous en aurez une pour le logo, ainsi que 2 autres pour s’agencer à elle et à votre image de marque. Vous devriez utiliser ces polices pour tous vos contenus, que ce soit pour votre site web, vos affiches, votre papeterie, etc.

10. Un ton qui n’est pas constant

Eh oui, la façon dont vous écrivez ou parlez à vos clients fait aussi partie de votre branding! Si vous utilisez un ton humoristique pour un article ou une publication, puis que vous prenez un ton très froid et corpo pour une autre, cela risque de confondre vos clients.

C’est important de vous adresser à votre audience de façon à ce que ça soit clair pour elle de savoir à qui vous vous parlez.  Parlerez-vous de façon familière, ou plus corporative? Parlerez-vous ou écrivez-vous au tu, ou au vous? Peu importe, tant que ça reste constant partout dans votre contenu et que ça représente bien l’essence et les valeurs de votre entreprise!

J’espère que ces quelques exemples vous fourniront de bonnes pistes de réflexion pour savoir si oui ou non, vous devriez repenser votre branding. N’hésitez pas à me contacter si vous désirez améliorer votre image de marque!

Agenda 2020 : Mon outil indispensable

Agenda 2020 : Mon outil indispensable

Dans les dernières semaines, j’ai procédé à la création du design et de la mise en page de mon agenda 2020, comme j’ai commencé à le faire moi-même depuis les dernières années.

Et à chaque nouvelle année, j’améliore le contenant un peu plus, selon l’évolution de l’utilisation que j’en fais.

D’abord, il faut dire que je me satisfais rarement des agendas en magasin, j’avais donc besoin de quelque chose de vraiment adapté à 100% à moi et ma façon de travailler.

La couverture

J’ai choisi de faire une couverture selon mon image de marque, dans mes couleurs et avec la même police d’écriture que dans mon logo.

J’ai même mis mon logo à l’arrière! 

Vue d’ensemble

Au début de mon agenda, j’aime avoir une vue d’ensemble de l’année et un espace pour écrire les dates d’anniversaire et les autres événements marquants à ne pas oublier.

Ensuite, pour chaque mois, j’ai créé une page pour inscrire tout ce qui a trait à ma comptabilité. J’avais vraiment besoin que tout soit à la même place afin de me faciliter la vie! Autant pour mon budget d’entreprise que personnel, et aussi pour faire un suivi de mes dépenses.

Et juste à côté, j’ai dédié une page entière à ma to-do list mensuelle, ça manquait vraiment dans mon agenda 2019!

Les pages hebdomadaires

Ensuite, j’ai décidé de mettre, pour les pages hebdomadaires, deux semaines à la fois, pour avoir une vue d’ensemble sur une plus longue période de temps. C’est bien plus pratique comme cela je trouve!

Planifier l’année suivante

À la fin, j’ai inséré un calendrier pour l’année suivante, et un espace pour inscrire tous les événements à planifier pour 2021! Parfois, on prévoit des choses pour l’année suivante à l’avance, surtout plus on approche de la fin de l’année, donc je trouvais ça super pratique!

Et voilà 😊 Ça parait tu que je suis une personne simple? Hihi ! J’aime que ça soit clair et bien organisé!

J’ai très hâte de voir à quel point ma nouvelle structure va m’aider à m’organiser encore mieux pour 2020! En plus, j’ai déjà tellement de projets qui s’en viennent !

2020 I’m ready 😀

Et toi, tu utilises quoi pour organiser ta vie ?

Quand devriez-vous faire votre branding?

Quand devriez-vous faire votre branding?

Comme on l’a vu dans mon article sur l’importance du branding (aussi appelé image de marque, en bon français), dans lequel je vous donnais d’ailleurs plusieurs statistiques, c’est vraiment important d’avoir une image de marque professionnelle. Maintenant, quand est-ce que ça devient nécessaire? Je vous en parle ici!

Avant de lancer votre entreprise

Vous vous en doutiez bien, c’est une étape primordiale à laquelle vous devriez penser dès que vous entamez la création de votre entreprise. Ou plutôt, pas tout à fait au début. Je m’explique!

Si vous avez suivi un cours de lancement d’entreprise (ce que je vous recommande d’ailleurs!), vous savez qu’il y a plusieurs étapes avant de vous lancer et de montrer votre entreprise au grand public.

Le plan d’affaires, avant même de penser au branding

D’abord, on commence par faire tout le plan. Un modèle ou plan d’affaires, comprenant votre proposition de valeur et un profil client, entre autres.

Pour ce qui concerne votre branding, déterminer votre clientèle cible est primordial. Vous voulez que votre image de marque séduise les bons clients que vous voulez attirer, ceux à qui s’adressent vos produits et vos services.

Bien connaître sa clientèle cible, un point essentiel

Si vous ne connaissez pas bien votre clientèle cible et que vous n’avez pas élaboré vos personas, il est encore trop tôt pour débuter l’élaboration de votre image de marque. Une fois que votre plan d’entreprise sera bien au point, c’est là que vous serez prêt à aller rencontrer le ou la graphiste que vous choisirez pour faire votre logo et votre branding.

Il faut aussi que votre mission d’entreprise soit claire. Bien sûr, elle peut changer au fil du temps, mais normalement quand on démarre, c’est qu’on a une idée en tête et c’est très important de la préciser avant de se lancer dans tous les sens. Mais ça c’est une autre histoire!

Le cours de lancement d’entreprise, un excellent guide dans la création de votre entreprise

D’ailleurs, si vous suivez un cours de lancement d’entreprise, les responsables du programme seront là pour vous guider et vous diriger lorsqu’il sera le temps de passer à l’étape de l’élaboration de votre logo et de votre image de marque. Ce genre de formation permet de lancer votre entreprise du bon pied et ainsi vous évitez de dépenser tout votre budget avant même d’être prêt à le faire. Sans faire tout un D.E.P. ou un D.E.C. en entreprenariat, il existe aussi des programmes plus courts, des séances de coaching individualisé dans les centres d’entreprenariat (souvent gratuites!), ou alors des coachs pour entrepreneurs qui font aussi une job extraordinaire. Mais je m’égare, revenons au branding!

Après avoir lancé votre entreprise

Bien sûr, ce n’est pas tout le monde qui peut investir dès le départ. Certains voudront faire un peu de profit avant et se monter un budget pour avoir une image plus professionnelle par la suite.

C’est certain qu’il vaut mieux se lancer en affaires avec un certain budget pour bien démarrer, mais en même temps, chacun se lance quand il se juge prêt à le faire. Y a-t-il un moment parfait? Tout dépend aussi du type d’entreprise que vous souhaitez mettre sur pied.

Comme je travaille le plus souvent avec des entrepreneurs qui se lancent pour la première fois ou qui débutent un nouveau projet, le budget restreint est une réalité dont je suis tout à fait consciente.

Si c’est votre cas, je vous conseille de débuter par un logo seulement. Par contre, si vous n’investissez pas dans votre branding tout de suite, vous risquez de ne pas créer de visuels qui soient vraiment à votre image et surtout, qui ne soient pas constants. L’image de marque doit être bien définie et représentée sur toutes vos plateformes afin que votre clientèle saisisse tout de suite l’essence de votre entreprise, mais aussi pour qu’elle sache qui vous êtes lorsqu’elle verra vos publications pour la 2e et 3e fois, et chaque autre fois que vous apparaitrez sur son fil d’actualité. C’est l’un des points abordés dans l’article de la semaine dernière, dont le lien est dans le premier paragraphe.

Donc ça vaut la peine d’y penser en partant. Ça vous permettra de fidéliser votre clientèle plus rapidement, de faire bonne impression dès la première rencontre (oui, sur le web, ça compte aussi!), et surtout, d’avoir l’air professionnel. Vous voulez instaurer un sentiment de confiance envers votre marque et c’est à ça que ça sert aussi, le branding!

Bien choisir son ou sa graphiste

 Si vous commencez par un logo seulement, c’est plus intéressant de prendre le temps de bien choisir votre graphiste pour que vous puissiez continuer à travailler avec lui ou elle lorsque vous serez en mesure d’investir dans le branding.

Car pour créer un logo ou une image de marque complète, le processus reste essentiellement le même. En retournant voir la même personne qui a créé votre logo, elle sera déjà au courant de qui vous êtes, de ce qu’est l’essence de votre entreprise, qui est votre clientèle cible, quelles sont vos valeurs, etc.

Ce sera donc beaucoup plus simple et ça vous évitera de devoir recommencer du début en réexpliquant tout à une nouvelle personne.

D’ailleurs, personnellement, quand je commence de nouveaux projets, j’y pense tout le temps. Dans la douche, pendant que je mange, les idées me viennent n’importe où et n’importe quand! Alors, si par exemple un client m’a fait faire son logo et m’a parlé de son entreprise en long et en large, par la suite je vais le suivre les réseaux sociaux, je repense à lui et à son entreprise souvent (ben oui :P), eh bien quand il revient me voir, j’ai mijoté longtemps sur plein de possibilités et quand on commence un nouveau projet pour son entreprise, les idées me viennent encore plus facilement. J’ai même peut-être déjà imaginé des designs quelque part entre mon jogging du matin ou le dernier film que j’ai écouté sur Netflix pour ses affiches, ou sa papeterie, ou un dépliant, ou un site web, alouette!!

Ce qui est bien aussi en travaillant toujours avec le ou la même graphiste, c’est que si vous avez aimé votre expérience avec lui ou elle pour la création de votre logo, vous serez déjà en confiance pour la suite des choses et ce sera encore plus facile parce que vous vous connaissez déjà un peu et que vous savez que le courant passe. D’ailleurs, si le courant ne passe pas au départ, n’hésitez pas à demander d’autres soumissions et avoir des discussions avec d’autres professionnels! Le prix compte, mais la connexion, ça change tout!

Pour rafraîchir votre image de marque

Si vous êtes en affaires depuis quelques temps et que vous avez une image de marque plus ou moins constante et que vous savez qu’elle pourrait être améliorée, il n’est jamais trop tard pour procéder à la création de votre charte graphique et de nouveaux visuels. Tsé la fameuse expression, mieux vaut tard que jamais?

Si votre mission, votre clientèle cible, vos valeurs, voire même votre nom d’entreprise, change en cours de route, il peut aussi être adéquat de procéder à la refonte de votre image de marque afin de bien représenter votre changement de direction.

Pour conclure, je vous dirais simplement que l’image de marque est une étape essentielle lorsque vient le temps de lancer votre entreprise, c’est ce qui vous assurera la confiance de vos clients dès le départ et une bonne croissance!


Charte graphique, la colonne vertébrale de ton branding

Charte graphique, la colonne vertébrale de ton branding

Quand le graphiste crée l’identité visuelle d’une entreprise, il va mettre toute les informations relatives à celle-ci dans votre charte graphique. À quoi sert-elle? Qu’est-ce qu’on y retrouve? C’est ce dont je vous parle aujourd’hui!

Tout d’abord, qu’est-ce qu’une charte graphique?

Une charte graphique est tout simplement un document dans lequel on retrouve les détails qui composent l’identité visuelle de votre entreprise, souvent appelée branding. C’est un cahier qui regroupe les normes graphiques de la marque, pour faire en sorte que chaque fois qu’un visuel est créé pour votre entreprise, il respecte ces normes.

Il sert à faire respecter la cohérence de votre image de marque. Ainsi, les clients actuels et potentiels reconnaîtront votre entreprise par ses couleurs, son ton, son style photographique et plus, au premier coup d’œil.

Qu’y a-t-il dans une charte graphique?

Dans la charte se retrouveront plusieurs informations. D’abord, le logo et ses règles d’utilisation. Par exemple, l’espace à respecter autour de celui-ci, la dimension minimum, les fonds sur lesquels on peut afficher le logo, etc.

Ensuite, on retrouve également la typographie. Les polices de caractères et leurs différentes fontes sont importantes au niveau de l’image et devront être les mêmes peu importe le type de document produit.

On y retrouve aussi la palette des couleurs utilisées dans tous vos visuels. Les couleurs ont une importance capitale dans votre branding. Il faut les choisir en fonction des émotions et de l’image que l’on veut véhiculer dans nos communications. Je vous réserve d’ailleurs un article sur la psychologie des couleurs, restez à l’affût!

Dans la charte graphique, on retrouve également d’autres éléments graphiques en plus du logo, comme les filigranes, icônes déclinées à partir du logo, et des pictogrammes.

On inclut également dans la charte le style photographique, afin qu’il soit respecté lors de choix des photos si l’on en télécharge dans une banque d’images, ou encore lors de séances photos corporatives.

À quoi sert la charte?

De un, à ce que votre logo soit correctement utilisé au sein de votre entreprise, mais aussi par des collaborateurs au besoin, par exemple les journaux ou autres tiers.

De deux, pour que l’imprimeur s’assure de respecter les couleurs lors de l’impression.

De trois, pour que votre image de marque soit respectée à travers toutes vos communications, peu importe qui va travailler à créer du contenu pour votre entreprise.

Autrement dit, c’est vraiment une ligne directrice, pour que chaque personne qui crée un visuel, une publicité ou un document respecte l’identité visuelle de l’entreprise pour que tout soit cohérent. C’est le grand principe du branding.

Pourquoi c’est important?

Je pense vous en avoir parlé en long et en large à plusieurs reprises, comme dans mon article sur l’importance du branding pour votre entreprise. Il est important de respecter votre charte graphique si vous voulez que les gens vous reconnaissent facilement.

Une image cohérente dans chaque publication va finir par s’imprégner dans le subconscient des gens, tant pour votre logo que pour vos couleurs. Pensez simplement au jaune et rouge de McDonald’s et du grand M de son logo. Vous voyez une publicité de McDonald’s et vous reconnaissez l’entreprise en une fraction de secondes.

C’est le même effet que vous voulez créer avec votre marque! En respectant votre charte, votre branding, vos couleurs, votre style photographique, mais aussi le ton employé dans vos communications, vous créerez une identité forte qui s’imprimera dans les mémoires de vos clients actuels et potentiels.

Avez-vous une charte graphique? Utilisez-vous toujours la même ligne directrice dans vos communications? Si ce n’est pas le cas, il serait important d’y remédier pour créer la bonne impression.

L’importance du branding pour votre entreprise

L’importance du branding pour votre entreprise

Le branding, anglicisme populaire qu’on traduit en français par image de marque. C’est donc tout ce qui entoure les visuels créés pour votre entreprise, du logo, en passant par votre papeterie, les publications pour vos réseaux sociaux et même votre site web, pour ne vous nommer que quelques exemples. C’est ce que l’on voit aussitôt que l’on va sur vos plateformes web, mais aussi au sein de votre entreprise physique. Concernant le design graphique, ça implique surtout ce qui sera créé pour le web ou pour l’impression.

Autrement dit, l’image de marque de votre entreprise est aussi ce qui fera que votre client reconnaîtra votre marque au premier coup d’œil. Surtout quand on sait que ça prendre de 5 à 7 impressions auprès de votre client pour qu’il se décide à acheter, donc s’il ne reconnait pas votre entreprise d’une fois à l’autre, déjà vos chances de vendre sont beaucoup plus minces. Il ne portera peut-être même aucune attention à votre contenu et ne s’en souviendra probablement pas!

Le branding en 2020

Pourquoi le branding est si important? Déjà, il faut savoir qu’en 2020 plus que jamais, le visuel est ce qu’il y a de plus puissant. Les clients sont bombardés de publicités et de comptes sur les réseaux sociaux qui souhaitent tous la même chose : se démarquer.

Tout va si vite, la première impression se fait en quelques secondes à peine. Si votre branding ne suscite pas un WOW et ne capte pas l’attention à la première rencontre, il y a beaucoup de chances que votre client potentiel passe au suivant et aille plutôt acheter chez votre concurrent qui aura choisi d’investir dans son image de marque. Le client veut être séduit par votre entreprise, c’est l’émotion que votre branding va susciter chez lui qui le fera s’intéresser à ce que vous offrez.

C’est plate, mais c’est comme ça. Vous ne pouvez plus vous contenter de faire vos publications à la va-vite, avec des photos de qualité moyenne, des couleurs et des polices dépareillées. Le branding, c’est la constance. Constance dans vos visuels, constance dans votre qualité d’image, constance dans vos couleurs.

Quelques statistiques

Une image de marque professionnelle donne une plus grande confiance envers votre marque et augmente la loyauté de vos clients. D’ailleurs, en 2019, les entreprise avec un branding professionnel et constant ont vu leurs ventes augmenter de 33%, et 70% des répondants aux sondages ont énoncé qu’un branding constant était nécessaire pour qu’ils aient envie de lire le contenu en ligne d’une entreprise.

Pour plus de statistiques sur le branding, je vous conseille le court article (en anglais) de Lucidpress contenant 25 statistiques sur le branding en 2019.

En quoi ça consiste alors, le branding?

C’est plutôt simple, vous allez voir. Déjà, on commence par faire le portrait de votre entreprise sous tous ses aspects. Vous devez connaître vos produits et services, mais surtout, connaître votre clientèle cible. Qui sont vos clients, qu’est-ce qu’ils aiment, qu’est-ce qu’ils veulent voir?

Votre clientèle cible déterminera votre branding en grande partie. Si vous avez une entreprise offrant des produits féminins, les couleurs le seront également. Si vous avez une clientèle masculine, ou mixte, même chose, il faut que ce soit adapté pour que ça leur parle.

Quoi faire pour avoir un branding professionnel?

C’est certain que je vous conseille de faire appel à un professionnel du design graphique, qui pourra prendre en charge votre image de marque, car on va se le dire, vous ne voulez sûrement pas gosser pendant des heures sur canva à essayer de faire des beaux visuels et mettre tout ça sur vos comptes Facebook, Instagram et sur votre site web, pour vous rendre compte que d’une publication à l’autre, rien ne se ressemble et que tout soit dépareillé.

Oui c’est possible de faire ses visuels soi-même, mais il faut quand même savoir ce qu’on fait. Comme je l’ai dit un peu plus haut, la constance c’est la clé de la réussite.

J’ai un logo créé par un graphiste, c’est suffisant?

En fait, oui et non. Oui, ça vous prend un logo professionnel, créé en vectoriel et qui soit vraiment représentatif de votre entreprise. Mais non, ce n’est pas suffisant. Je m’explique : le logo, il va être présent sur votre site web, il sera probablement la photo de profil de votre page Facebook et de votre compte Instagram, mais le branding, c’est plus que ça. C’est tout le reste!

Je fais comment pour avoir un branding professionnel?

Le graphiste qui s’occupera de votre image de marque vous fournira ce qu’on appelle une charte graphique. Celle-ci comprendra toutes les bases de votre branding, c’est-à-dire, le logo, vos palettes de couleurs, les polices, les textures, le style photographique, etc.

Et c’est cette charte graphique qui sera la base de votre image, c’est à partir de celle-ci que les visuels seront créés, comme vos publications et votre site web bien sûr. Tout doit être aligné, et constant (je ne le dirai jamais assez!).

Tout ce que vous créerez ou que votre graphiste créera pour vous sera bien agencé et devra respecter cette charte.

L’importance du choix de votre graphiste sera donc aussi primordiale. Je vous en parle bientôt dans un autre article!

Chez vous ça ressemble à quoi, votre branding? Est-il au point ou est-ce que ça manque de constance?


Thème : Overlay par Kaira. 2020 | SB Visuels et communications
Québec, Canada